Qantara Qantara


Le projetL'exposition

Le projet Qantara, inscrit dans le programme Euromed Heritage, souhaite contribuer à l’entente mutuelle et au dialogue entre les cultures méditerranéennes, à travers la valorisation du patrimoine culturel. Il vise la promotion du dialogue interculturel par un appui à la préservation et la promotion du patrimoine historique et culturel commun de la région euro-méditerranéenne, à travers des échanges humains, scientifiques et technologiques.
Rassemblant les Directions des antiquités et du patrimoine de neuf pays partenaires - la France, l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Jordanie, le Liban,  l’Egypte et la Syrie - le projet  Qantara, Patrimoine Méditerranéen, Traversées d’Orient et d’Occident a permis la réalisation d’une base de données consultable sur Internet et proposant une vision transversale du patrimoine culturel méditerranéen. Le propos ne se limite cependant pas au patrimoine des pays partenaires mais concerne bien l’ensemble de la production artisitque des pays du littoral méditerranéen, des développements continus de la base sont menés à cette fin.

Ainsi en s’appuyant sur des éléments emblématiques de ce patrimoine - environ 1500 entrées : sites, monuments, objets, situés historiquement de la fin de l’Antiquité tardive au XVIIIe siècle - Qantara propose un jeu de similitudes et de correspondances, mettant en lumière les liens et la circulation des matériaux, des formes, des techniques, des idées au sein du monde méditerranéen.

Cette analyse transversale est conduite par une équipe de plus de 200 historiens, chercheurs et conservateurs, spécialistes des arts de l’Islam mais également du Moyen Âge européen, et plus particulièrement de régions stratégiques dans les échanges Nord-Sud comme l’Espagne, la France, la Sicile et l’Italie, la Grèce et les Balkans.
Qantara témoigne ainsi de la fécondité des échanges dans cet espace géoculturel qui a suscité, au-delà des contraintes de l’Histoire, des passerelles (en arabe : qantara) entre les formes et une sensibilité commune, voire une identité partagée.

Un site Internet, un livre d'art et une exposition multimédia itinérante, en quatre langues, offrent au grand public une ouverture sur cette histoire seconde, celle du patrimoine matériel et artistique, qui surclasse les antagonismes classiques entre mondes musulman et chrétien, et transcende les différences entre Orient et Occident.

-->