Qantara Qantara
Poids
éLéMENTS ASSOCIéS

Poids

  • Titre / dénomination : Poids
  • Lieu de découverte : Jordanie, Aqaba
  • Date / période : Première moitié du VIIIe siècle
  • Matériaux et techniques : Bronze, décor moulé
  • Dimensions : H. : 0,4 – 2,5 cm ; D. : 1,3 - 2,5 cm ; Poids : 2,1 - 149 g
  • Ville de conservation : Aqaba
  • Lieu de conservation : Musée archéologique
  • Numéro d'inventaire : Aq 8

La plupart des civilisations antérieures à l’Islam ont employé des poids, mais leur utilisation dans le monde arabo-islamique a revêtu une grande importance, en raison de la volonté des dirigeants de régulariser au plus juste les échanges commerciaux.

La frappe des monnaies était en relation étroite avec la fabrication des poids, de manière à vérifier le titre des monnaies et éviter de tomber dans la fraude.

Les premiers poids n’étaient pas en métal ; le bronze a été utilisé pour peser la monnaie islamique, ainsi que le fer et le verre.

La modernisation de la fabrication des poids, l’arabisation de la terminologie et la gravure  ont accompagné le développement de la monnaie islamique et ses différentes étapes. La relation entre la frappe de monnaies et la vérification de leur poids grâce à des étalons en verre existait sans doute à la période islamique.

Al-Mawardi (n. 972), dans son livre Al-Ahkam al-Sultaniyya, signale que le dirham nécessite une connaissance exacte de son poids et de sa valeur. Concernant le poids, il a été stabilisé pendant la période islamique ainsi : un dirham vaut six dawaniq et dix dirham valent sept madhaqil (un mithqal = 25 g.). Grâce à cette grande attention portée au poids des premières monnaies islamiques comme al-habiriyya, al-khalidiyya et al-yusufiyya, la monnaie omeyyade a acquis une qualité incomparable, à tel point que les Abbassides n’en acceptaient pas d’autres pour la perception des impôts.

D’un autre côté, toutes les dynasties islamiques ont accordé une grande importance aux opérations de commerce. Cela est prouvé par l’apparition du système de muhtasib et hisba qui regroupait des fonctionnaires chargés de faire la tournée des marchés afin de vérifier l’exactitude de la monnaie et les poids des produits exposés en vente. Sont alors apparus sur les marchés islamiques des poids en métal ou en pierre destinés spécialement à ces fonctions de vérification.

L’exemple présenté ici fait partie d’une collection d’archéologie islamique et présente un exemple de ces poids utilisés pour la monnaie et pour la pesée de produits. Nous notons que cette collection est composée de huit poids d’une grande précision. Ils sont en forme de pentagone, d’heptagone ou d’octogone. Leurs extrémités sont taillées et biaisées d’une façon harmonieuse. Ils sont de poids différents en commençant par le plus petit jusqu’au plus grand. Cela indique que chaque pièce avait une valeur de poids spécifique, nécessaire pour le travail dans les marchés ou même dans les hôtels de monnaie.

BIBLIOGRAHIE DE REFERENCE

فهمي ، عبد الرحمن: صنج السكة في فجر الاسلام، مطبعة دار الكتب المصرية 1957م.

فهمي ، عبد الرحمن: فجر السكة العربية، دار الكتب ، القاهرة ، 1965م.

فلهوزن، يوليوس: تاريخ الدولة العربية ، ترجة محمد عبد الهادي ابو ريده القاهرة ، 1958م.

الكرملي ، انستاس: النقود العربية وعلم النميات

Gibb, H. A. R., The  Arab Conquests in Central Asia, New-York : AMS Press, 1923.

Miles, G, The  Numismatic History of Rayy, New-York : The American Numismatic Society, 1938.

Noujaim-Le Garrec, S., Estampilles, dénéraux, poids forts et autres disques en verre, Paris : Réunion des musées nationaux, 2004.

Walker, J, A catalogue of Muhammadan Coins in the British Museum, Londres : Trustees of the British Museum, 1956.



Expression #1 of ORDER BY clause is not in SELECT list, references column 'qantara.fr_index.in_poids' which is not in SELECT list; this is incompatible with DISTINCT