Qantara Qantara

Coffret-Reliquaire de Trébizonde

  • Titre / dénomination : Coffret-Reliquaire de Trébizonde
  • Lieu de production : Trébizonde
  • Date / période : Fin XIVe-XVe siècle
  • Matériaux et techniques : Argent doré, repoussé, ciselé, gravé et niellé
  • Dimensions : H. 9 cm ; L. 28 et 14 cm
  • Ville de conservation : Venise
  • Lieu de conservation : Trésor de Saint-Marc
  • Numéro d'inventaire : N° 133

Ce petit coffret-reliquaire rectangulaire présente un décor qui occupe toute la surface du couvercle, alors qu’une inscription court sur les quatre côtés latéraux. Chacune de ces parties est formée d’une seule plaque d’argent doré. Sur le couvercle cinq personnages exécutés en bas relief figurent sous un portique. Au centre le Christ est représenté sur un trône sans dossier posé sur un souppédion. Chacune de ses mains tient une couronne alors que deux autres sont posées sur le souppédion. Elles sont destinées à couronner les têtes de quatre personnages qui entourent le Christ. Il s’agit des quatre patrons de Trébizonde, Aquila, Eugène, Valérien et Canidios, qui furent martyrisés quasiment de façon similaire. Chacun de ces personnages est identifié grâce à une inscription en grec, aux lettres niellées, gravée au-dessus de leurs têtes.

Les quatre martyrs figurent légèrement de trois-quarts. Ils se dirigent en direction du Christ, la tête inclinée et les mains jointes devant eux. Ils sont vêtus d’une longue tunique brodée à l’extrémité inférieure, et d’un manteau attaché sur l’épaule droite par une fibule.

Les cinq figures sur le couvercle sont entourées d’un portique constitué de cinq arcs décoratifs qui retombent sur six chapiteaux à décor stylisé surmontant six doubles colonnettes nouées au milieu. Deux fines files torsadées entourent la composition du couvercle laissant entre elles un espace semé de petits anneaux qui devaient servir probablement à fixer un cordon de perles. Le bord du couvercle est à son tour décoré d’une bande de feuilles stylisées.

Les quatre côtés du coffret servent de support pour une longue inscription grecque commémorative. Réalisée à l’aide des capitales gravées et niellées, elle rend hommage, en douze vers métriques, au martyr des saints qui figurent sur le couvercle du coffret. Comme c’est d’usage, l’auteur de ces vers reste anonyme et, à la fin de l’inscription implore l’intervention du Christ pour la rémission de ses péchés et le salut de son âme. Ce coffret a dû être réalisé pour recevoir les reliques des quatre martyrs de Trébizonde.

Daté de la période médio-byzantine par des chercheurs de la fin du XIXe siècle, en raison des similitudes stylistiques avec les ivoires byzantins, le coffret-reliquaire de Trébizonde semble avoir été exécuté plus tard, probablement à la fin du XIVe siècle ou dans la première moitié du XVed’Andronic Comnène, Alexis et David. Ce centre de résistance byzantine fut le premier à être affaibli par les attaques turques, pourtant la ville de Trébizonde ne se rendit qu’en 1461. siècle, période de rayonnement de l’Etat de Trébizonde qui fut constitué après la prise de Constantinople par les Latins en 1204, et sous l’autorité des petits-fils

On ignore également quel était le commanditaire de ce coffret-reliquaire et comment celui-ci est arrivé à Venise. Il est possible que cet objet ait été commandé par un membre de la famille des Comnènes qui a régné sur l’Etat de Trébizonde ou par une des riches familles aristocrates de cette ville.

BIBLIOGRAPHIE DE L'OBJET

Le Trésor de Saint-Marc de Venise, Milan, 1984, p. 201-203

Byzantium. Faith and Power 1261-1557, Metropolitan Museum, New York, 2004, n°74, p. 138-139



Expression #1 of ORDER BY clause is not in SELECT list, references column 'qantara.fr_index.in_poids' which is not in SELECT list; this is incompatible with DISTINCT