Qantara Qantara

Cathédrale Notre-Dame du Puy-en Velay

Architecture

  • Nom : Cathédrale Notre-Dame du Puy-en Velay
  • Lieu : Puy-en-Velay, Auvergne
  • Date/période de construction : Trois périodes de construction : préromane (2e moitié du Xe siècle), romane (XIe et XIIe siècles) et néo-médiévale (XIXe siècle).

La cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay est le point de départ d’un des quatre chemins de pèlerinage menant à Saint-Jacques-de-Compostelle, la via Podiensis (ou route du Puy). Implantée sur le flanc du mont Corneille, la cathédrale est un monument fascinant sur un site exceptionnel, où les pèlerins venaient nombreux pour vénérer la Vierge-reliquaire. Le Puy-en-Velay était réputé en Occident entre les Xe et XIIe siècle pour ses audaces architecturales : la construction de sa cathédrale se plaçait dans un courant de renouveau dont était saisi l’Occident et la France en particulier.

L’originalité de l’architecture de la cathédrale du Puy a soulevé de nombreuses questions chez les historiens d’art de la première moitié du XXe siècle, notamment autour de la question fort débattue des influences islamiques. Emile Mâle, en 1911, puis en 1923, disait être convaincu de l’influence exercée par l’art musulman d’Espagne sur les monuments du Velay : « C’est au cœur des montagnes du Velay, au Puy, que se trouvent les monuments qui témoignent le plus clairement en France de l’influence musulmane. L’étrange façade polychrome de la cathédrale éveille, avant toute réflexion, une confuse impression d’Orient. Dans le merveilleux cloître […] les arcades aux claveaux tour à tour noirs et blancs font penser aux arcs blancs et rouges de la mosquée de Cordoue ». Il en déduit que la ville étant un point de départ de l’une des quatre grandes routes de pèlerinage de Compostelle, il est probable que des Arabes soient venus au Puy et que des chrétiens soient allés à Cordoue. Quelques années plus tard, Ahmad Fikry, élève d’Henri Focillon, reprend dans une thèse de doctorat l’influence des formes islamiques vers l’art roman français et vers le Puy-en-Velay. Il met notamment en parallèle les coupoles du Puy avec celles de la mosquée de Kairouan. Louis Bréhier, quant à lui, constate des similitudes entre les coupoles de plan octogonal sur trompes d’angle de la nef et l’architecture arabe d’Espagne. Selon lui, l’architecte s’il n’était pas musulman était sans doute un chrétien mozarabe.

Ainsi, selon ces auteurs, la cathédrale du Puy serait un édifice ayant subi une importante influence arabe et cela grâce à la présence caractéristique des coupoles, de la polychromie des appareils et des arcs polylobés. C’est en 1975 que Marcel Durliat dénonce cette supposée origine islamique de l’architecture en démontrant que les coupoles du Puy s’apparentent à d’autres exemples visibles à Tournus ou à Saint-Martin-d’Ainay à Lyon. De même, le décor polychrome – qui se compose de claveaux alternativement noirs et blancs et d’arcades soulignées d’une bande de losanges rouges sur fond blanc – serait plus probablement un témoignage de survivances de pratiques carolingiennes dans l'art roman régional qu’un héritage musulman.

Aujourd’hui, cette vision unidirectionnelle des influences est largement nuancée et met en valeur les apports du Midi, de l’Auvergne même et de l’Italie du nord. Comme le dit Xavier Barral i Altet, « ici, comme dans bien d’autres lieux d’Occident, à l’époque romane, le rêve italien l’a emporté dans les projets et les ambitions bien plus que toute velléité de se montrer à la hauteur de l’Islam. Le miroir et les modèles étaient à Rome, non à Cordoue ».

BIBLIOGRAHIE DE REFERENCE

BARRAL I ALTET X., La cathédrale du Puy-en-Velay, Milan-Paris, 2000.

BARRAL I ALTET X., « Sur les supposées influences islamiques dans l’art roman : l’exemple de la cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay », Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, Chrétiens et Musulmans autour de 1100, XXXV, 2004, p. 115-118.

BREHIER L., Les origines de l’architecture romane en Auvergne, s.l. 1923.

BREHIER L., « Les influences musulmanes dans l’art roman du Puy », Journal des Savants, janv. févr. 1936, 14p.

CAZES Q., « A propos des ‘motifs islamiques’ dans la sculpture romane du Sud-Ouest », Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, Chrétiens et Musulmans autour de 1100, XXXV, 2004, p. 167-176.

Congrès archéologique de France. 133e session, 1975, Velay, Paris, Société française d’archéologie, 1979.

CRESTI C., Orientalismi nelle architetture d’Occidente, Florence, 1992.

FIKRY A., L'Art roman du Puy et les influences islamiques, Thèse de doctorat, Paris, 1934.

MALE E., « La mosquée de Cordoue et les églises de l’Auvergne et du Velay », dans Revue de l’art ancien et moderne, 1911, repris dans Art et artistes au Moyen Age, Paris, Flammarion, 1ère éd. 1927, 5e éd. 1968.

MALE E., « Les influences arabes dans l'art roman », Revue des Deux-Mondes, 1923, p. 311-343.

RIVOIRA C.T., Architettura musulmana, sue origine e suo sviluppo, Milan, 1914.



Expression #1 of ORDER BY clause is not in SELECT list, references column 'qantara.fr_index.in_poids' which is not in SELECT list; this is incompatible with DISTINCT