Qantara Qantara

Boucle de ceinture aux griffons

  • Titre / dénomination : Boucle de ceinture aux griffons
  • Lieu de production : Cordoue ( ?)
  • Lieu de découverte : Région de Los Pedroches (Cordoue, Espagne)
  • Date / période : Fin du VIe – début du VIIe siècle
  • Matériaux et techniques : bronze fondu ; décor gravé
  • Dimensions : L. : 12,7 cm ; H. : 5,8 cm ; poids : 119,5 g.
  • Ville de conservation : Torrecampo
  • Lieu de conservation : Musée Prasa
  • Numéro d'inventaire : 05844

Cette boucle de ceinture wisigothique est constituée d’une plaquette de forme rigide et plate, à l’exception de l’extrémité qui accuse une forme semi-circulaire. La zone centrale est perforée en son milieu afin de bloquer la tige, puisque cet objet ne comprenait pas de boucle indépendante de la plaquette. Il manque l’extrémité qui devait servir de boucle. Le revers comporte cinq petits orifices servant à la fixation de l’objet sur le cuir de la ceinture.

Le décor gravé occupe la totalité de l’avers de la plaquette. La scène centrale représentant deux quadrupèdes se faisant face et buvant à une fontaine est encadrée par un bandeau composé d’une ligne extérieure en bordure, d’une frise composée d’une ligne en zigzag et de points, et une double ligne intérieure. Même si le dessin est très schématisé, on peut identifier avec certitude les deux animaux comme des griffons.

Bien que cette pièce reste exceptionnelle par la conservation complète de son décor, il existe quelques parallèles évidents, notamment deux exemplaires provenant également de Los Pedroches (Cordoue) : un petit fragment conservé au musée de l’Histoire Locale de Villanueva de Cordoue et un de plus grande taille, constituant plus de la moitié de l’objet conservé au musée Prasa de Torrecampo (inv. n° 11.977). Un autre exemplaire provenant de la « province de Cordoue » est conservé au Musée Episcopal de Vic, et un autre fragment, peut-être de provenance andalouse, est conservé au Römisch-Germanisches Zentralmuseum de Mayence.

Considérant les pièces de Maguncia et de Vic seulement, G. Ripoll émit l’hypothèse selon laquelle il aurait existé un atelier dans la province cordouane à partir duquel ce modèle se serait diffusé. De plus, si l’on prend en compte les trois pièces conservées à Torrecampo et Villanueva, il semble possible d’affirmer que cet éventuel atelier ait été localisé dans le nord de la province, dans la région de Los Pedroches.

Le développement d’ateliers locaux est caractéristique de l’époque de production de ce modèle, entre les règnes de Leovigildo (567 - 586) et de Recaredo (586 - 601), quand le nouvel essor du commerce méditerranéen introduisit dans la Péninsule ibérique des formes et des motifs décoratifs nouveaux, constituant ce que l’on appelé « la mode latino-méditerranéenne ».

Le motif central des deux griffons affrontés buvant à l’eau de la fontaine de vie, thème récurrent dans l’art du Proche et du Moyen-Orient antiques, parvint aux ateliers espagnols après avoir traversé la Méditerranée. Le christianisme adapta facilement ce symbole, en représentant le Christ lui-même comme source de vie éternelle. L’évolution graphique de ce motif est remarquable, du modèle ici présenté, qui est le plus classique, jusqu’à l’exemplaire de Mayence sur lequel le visage du Christ a remplacé la fontaine, en passant par le second fragment conservé au Musée Prasa de Torrecampo, sur lequel une croix est inscrite sur la fontaine qui prend alors l’aspect d’un autel eucharistique.

Ce motif connaîtra un développement très important en Europe médiévale, autant dans le monde chrétien qu’en Andalousie, où la fontaine sera remplacée par l’arbre de vie sur de nombreux objets, en particulier sur les pièces d’ivoire de l’atelier dit « de Cuenca ».

BIBLIOGRAHIE DE REFERENCE

Almagro Basch, M., « Materiales visigodos del Museo Arqueológico de Barcelona. Las hebillas de cinturón de bronce », in Memorias de los Museos Arqueológicos Provinciales, 11-12, Madrid, 1953, Aldus, p. 13-23.

Azkarate Garai-Olaun, A., « Reihengräberfelder al sur de los Pirineos Occidentales? », in Antigüedad y Cristianismo, XXI, Murcia, 2004, Universidad de Murcia - Area de historia antigua, p. 389-413.

Palol, P. de, « Bronces cristianos de época romana y visigoda en España », in Bronces romanos en España, cat. exp. Madrid, 1990, Ministerio de cultura Dirección general de bellas artes y archivos, p. 137-152.

Ripoll López, G., Toréutica de la Bética (Siglos VI y VII D.C.), Barcelona, 1998, Real Acadèmia de Bones Lletres.

Hispania Gothorum. San Ildefonso y el Reino Visigodo de Toledo, cat. exp. Toledo, 2006, Empresa Pública « Don Quijote de la Mancha 2005 S.A. ».



Expression #1 of ORDER BY clause is not in SELECT list, references column 'qantara.fr_index.in_poids' which is not in SELECT list; this is incompatible with DISTINCT