Qantara Qantara

Fondaco dei Turchi

  • Nom : Fondaco dei Turchi
  • Lieu : Venise, Italie
  • Date/période de construction : 1227
  • Matériaux de construction : Brique, pierre
  • Décor architectural : Décor de placage de marbre polychrome
  • Restauration :

    1858-1869 (restauration par Frederico Berchet)

En contact étroit avec l’Orient méditerranéen, Venise est la seule ville européenne qui reçut constamment des dignitaires et des commerçants musulmans. En 1612, décision fut prise par le Sénat de la République d’accueillir les marchands originaires de l’Empire ottoman, présents de longue date à Venise, dans un lieu décent. Le choix se porta sur un palais construit en 1227 sur le Grand Canal par un marchand italien, Pesaro Palmieri. Acquis par la ville en 1381, il fut affecté au logement d’illustres personnages, comme les ducs de Ferrare au XIVe et au XVe siècle ou l’empereur byzantin Jean Paléologue en 1438. Il servit de fondaco entre 1621 et 1838. Devenu aujourd’hui musée d’Histoire Naturelle, il a fut profondément  remanié par une restauration du XIXe siècle.

Venise possède plusieurs fondaci qui accueillirent les nombreuses communautés de marchands présents dans la cité, principal port commercial de l’Adriatique. Dans la civilisation islamique, ces hôtelleries sont très répandues. Déjà présentes en Perse achéménide, elles sont attestées dès les débuts de l’islam, et se développèrent largement sous les Grands Seljukides d’Iran, aux XIe-XIIe siècles, à partir du Khorassan vers tout le monde musulman. Localisées le long des grandes routes commerciales ou en contexte urbain, distantes d’une étape de caravane (environ 30 km), ces structures offraient aux voyageurs et aux animaux un logement et des espaces pour le stockage des marchandises. Elles ont toujours été des lieux de transactions. La terminologie les désignant est extrêmement riche en raison du nombre important de régions où elles furent érigées : caravansérails, khân, funduk, wakala désignent cependant le même type de bâtiment.

Le palais originel dans lequel le fondaco fut aménagé était caractéristique de l’architecture vénéto-byzantine du XIIIe siècle. De plan presque rectangulaire, il était disposé  perpendiculairement au canal. La façade est le seul élément restauré fidèlement à l’original. Inscrite entre deux tours d’angle, elle s’organise sur deux niveaux : une loggia à dix-huit arcs surmonte un portique à larges arcatures évoquant l’architecture romane tardive. Les merlons qui la couronnent sont caractéristiques des influences orientales inhérentes à l’architecture vénitienne, présentes dans les bâtiments privés et publics de la ville : le palais des Doges en est un des plus célèbres exemples. Les murs de briques sont recouverts d’un placage de marbres polychromes. Lors de l’affectation du palais aux marchands turcs, la façade fut occultée par un  mur percé d’une porte. Les tours latérales furent abattues, peut-être en raison du caractère trop ostentatoire qu’elles imprimaient à ce bâtiment destiné aux ressortissants d’un empire ponctuellement en conflit avec la République de Venise.

Peu de documents décrivent l’organisation intérieure du fondaco. Les dispositions de cette demeure italienne furent en tout cas adaptées avec succès aux nouveaux usages. Le rez-de-chaussée fut destiné au stockage des marchandises, à l’installation d’un oratoire et d’un lieu d’ablutions. Les  trois étages de logements, accessibles par un double escalier en pierre localisé au fond de la cour du rez-de-chaussée, conservèrent le même usage. Cette organisation est très proche de celle adoptée dans le fondaco dei Tedeschi, destiné aux marchands allemands, entièrement reconstruit en 1506 (après un incendie) sur le modèle de son équivalent cairote la wakala d’al-Ghurî (1404-1405). C’est dire à quel point les similitudes d’usage étaient grandes entre ces bâtiments, qu’ils soient construits sur une rive ou l’autre de la Méditerranée.

BIBLIOGRAPHIE DU MONUMENT

Emmons, N., Building as social history : the Fondaco dei Turchi, School of Architecture, University of Virginia, 2004, [en ligne]. Disponible sur <http://www.arch.virginia.edu/mt/weblogs/venice/archives/images/paper_sm.pdf>, (consulté le 10/12/2007).

Schulz, J., « Early Plans of the Fondaco dei Turchi », in Memoirs of the American Academy in Rome, 1997, vol. 42, , p. 149-159.

Venise et l’Orient, 828-1797, (cat. exp., Paris, Institut du monde arabe, 2006), Paris, 2006, Institut du monde arabe, Gallimard, p. 94.

BIBLIOGRAHIE DE REFERENCE

Le Tourneau, R.,  « Funduk », in  Encyclopédie de l’Islam, nouvelle édition, vol. 2, Leyde , 1978, E.J. Brill, p. 966-967.



Expression #1 of ORDER BY clause is not in SELECT list, references column 'qantara.fr_index.in_poids' which is not in SELECT list; this is incompatible with DISTINCT